Rennes Châteaubriant Nantes : Parcours du combattant

Passer d’une région à l’autre via Châteaubriant est pour l’instant quasiment impossible

Les deux tronçons, ligérien et breton, de la ligne sont isolés par des butoirs à Châteaubriant, sans correspondances organisées. Le système d’achat de billets considère de plus qu’il y a deux gares à Châteaubriant, sans relation entre elles, et ne délivre donc pas de billet pour la ligne entre une gare ligérienne et une gare bretonne.

Privés de toute clientèle interrégionale,  les tronçons Nort-sur-Erdre / Châteaubriant / Retiers sont fragilisés. Un comble entre deux métropoles dynamiques autour desquelles l’étalement urbain prolifère, et qui ne sont reliées que par une liaison ferroviaire ignorant périphéries et villes intermédiaires.

L’objectif principal d’une liaison Nantes / Rennes via Châteaubriant ne serait pas de transporter les usagers entre centres de métropoles, mais de relier entre eux les territoires traversés, et ces territoires avec la métropole de « l’autre région ». Cet itinéraire bis éviterait le passage par les gares centrales et des billets plus coûteux, et serait au service des villes intermédiaires et des nombreux banlieusards du Nord de Nantes et du Sud de Rennes, permettant des trajets tels La Chapelle sur Erdre / Rennes, ou Janzé / Nantes, pour une durée limitée, et sans changement.

L’AUTIV vous invite à consulter la note https://www.fnaut.fr/region/pays-de-la-loire/nantes-chateaubriant-rennes-du-parcours-du-combattant-a-une-liaison-biregionale/ de la FNAUT Pays de la Loire dans laquelle sont détaillés des scenarii qui permettraient d’adapter les infrastructures existantes tout en limitant les coûts.

Cela peut aussi vous intéresser…