Suite à l’arrêt total de la ligne B du métro de Rennes qui risque de perdurer, l’AUTIV a questionné Rennes Métropole concernant la décision prise de supprimer certaines lignes.

Informations du lundi 27 novembre : HORAIRES PROVISOIRES DES LIGNES 10 et 12 https://www.star.fr/fileadmin/user_upload/HLI-0010_27112023.pdf et https://www.star.fr/fileadmin/user_upload/HLI-0012_27112023.pdf que vous pouvez retrouver sur le site du STAR https://www.star.fr/

Face aux dégâts causé par l’incendie d’un transformateur, l’arrêt total de la ligne B semble bien devoir durer dans le temps.

Bien que comprenant que cette situation soit particulièrement difficile à gérer pour Rennes Métropole et Kéolis, l’AUTIV a relayé les inquiétudes et le mécontentement des usagers/abonnés des lignes totalement supprimées.

Nous avons une interrogation concernant la suppression totale des  lignes 10 et 12 suite à la mise en place d’une ligne de bus en remplacement de la ligne B du métro.

L’absence de desserte vers le centre  pour toute une partie des quartiers du sud gare pose problème, de même que l’absence de desserte vers la clinique de la Sagesse. 

Nous savons que la situation est certainement difficile à gérer, mais il nous semble qu’il aurait été plus « équitable » de répartir la récupération de matériel et de chauffeur sur l’ensemble des lignes plutôt que de pénaliser complètement une partie des usagers.

Si la situation devait durer encore plusieurs jours, ne serait-il pas possible d’envisager une suppression de départs sur davantage de lignes et de rétablir une desserte minimum sur les lignes 10 et 12  ?

L’AUTIV a reçu la réponse, ci-dessous, du Vice Président en charge des mobilités :

Madame la Présidente,

J’ai pris bonne note du courriel du 21 novembre dernier dans lequel vous vous interrogez sur le choix de supprimer, entre autres, la desserte des lignes 10 et 12 du réseau STAR, décision consécutive à l’incendie d’un transformateur au garage atelier de La Maltière qui a eu pour conséquence un arrêt complet d’exploitation de la ligne b de métro.

Le réseau STAR fait face à une situation exceptionnelle, qui, compte tenu de la forte croissance de fréquentation permise depuis la mise en service de la ligne b, ne lui permet évidemment pas d’assurer le même service en l’absence de ce système automatique. Le choix a été fait de suspendre quelques lignes les moins fréquentées, afin de minimiser autant que faire se peut l’impact pour les usagers.

Je comprends tout à fait les conséquences parfois importantes que la réorganisation des lignes depuis lundi 20 novembre a eu sur les conditions de déplacement des usagers du réseau STAR.

Dans ces conditions et afin de permettre le déploiement de l’offre la plus forte possible sur la ligne Bus Relais Métro, Keolis Rennes a dû en urgence mobiliser 25 bus articulés et un nombre important de conducteurs, habituellement affectés sur d’autres lignes dont il a fallu réduire l’offre.

Cette ligne de bus de substitution, malgré les moyens conséquents qui en permettent l’exploitation, ne pourra transporter au mieux que le tiers des quelque 100 000 voyageurs qui empruntent la ligne b chaque jour. Pour un certain nombre d’entre eux, l’alternative consistera à utiliser une ligne Chronostar dont l’itinéraire coïncide plus ou moins avec l’origine/destination. Le prélèvement de moyens sur ces lignes est donc inenvisageable, le maintien d’une structure d’offre très forte sur ce réseau armature étant une condition nécessaire pour absorber le report modal qui se fait prioritairement sur ces lignes.

Si je peux comprendre votre suggestion d’une « contribution » de davantage de lignes afin de maintenir un service minimum sur l’ensemble du réseau qui n’exclurait pas complètement certains usagers, plus âgés notamment, de l’accès aux transports collectifs, sa mise en œuvre est cependant plus complexe car elle affecte l’ensemble des services conducteurs et moins efficace pour offrir un maximum de solutions notamment sur les lignes très sollicitées.

S’agissant des usagers pénalisés par la non desserte de la clinique de la Sagesse depuis la suppression de la ligne 10, une solution va être mise en place, dès vendredi 25 novembre, grâce à une modification de l’itinéraire de la ligne Bus Relais Métro qui viendra donc desservir les arrêts « Clinique La Sagesse » et « Porte de Cleunay ».

Information complémentaire reçue le 24 novembre :  la solution de desserte envisagée pour « Porte de Cleunay » et « Clinique La Sagesse » n’est à ce stade pas garantie. En effet, compte tenu des flux automobiles en augmentation, en lien avec l’arrêt d’exploitation de la ligne b, l’augmentation du temps de parcours générée par cette déviation de la ligne Bus Relais Métro est trop importante. Keolis Rennes et Rennes Métropole poursuivent la recherche active de solutions pour les usagers pénalisés.

Informations du lundi 27 novembre : HORAIRES PROVISOIRES DES LIGNES 10 et 12 https://www.star.fr/fileadmin/user_upload/HLI-0010_27112023.pdf et https://www.star.fr/fileadmin/user_upload/HLI-0012_27112023.pdf que vous pouvez retrouver sur le site du STAR https://www.star.fr/

Les équipes continuent de travailler à l’optimisation de cette offre « dégradée » pour qu’elle soit la moins pénalisante possible.

Souhaitant que la compréhension des causes de cet incident majeur permette une résolution du problème la plus rapide possible afin que le réseau STAR soit de nouveau en mesure d’accueillir l’ensemble de ses usagers,

Je vous prie de croire, Madame la Présidente, en l’assurance de mes salutations distinguées.

Monsieur Matthieu THEURIER

Vice-Président de Rennes Métropole

Délégué à la Mobilité et aux Transports